La Corée du Nord poursuit ses provocations avec un nouveau tir de missile

La Corée du Nord continue d’ignorer les pressions et sanctions internationales en procédant ce dimanche 21 mai à un nouveau lancement de missile balistique. Déjà échaudés par le comportement erratique de Kim Jong-un, Séoul, Washington et Pékin devraient avoir de plus en plus de mal à mener une politique d`apaisement.

Le régime de Kim Jong-un poursuit ses provocations balistiques en effectuant ce dimanche son huitième tir de missile depuis le début de l’année. D’après le Comité des chefs d’état-major interarmées, l’engin, lancé à 16h59, heure de Séoul, aurait parcouru plus de 500 km. Il a été tiré vers l’est depuis Pukchang, à 60 km de la capitale Pyongyang.

L’armée sud-coréenne, estime qu’il ne s’agirait pas d’un missile balistique intercontinental (ICBM). Dimanche dernier, la Corée du Nord avait déjà effectué un tir d’essai d’un engin de portée intermédiaire depuis Kusong, dans le nord-ouest du pays. Le Hwasong-12 avait traversé environ 700 km avant de s’abîmer dans la mer de l’Est, rappelle notre correspondant à Séoul, Louis Palligiano.

Bien évidemment, cette nouvelle bravade de Kim Jong-un est perçue comme une mise à l`épreuve de la nouvelle administration de Moon Jae-in, fraîchement entré en fonction le 10 mai dernier. Le président sud-coréen a immédiatement ordonné de convoquer une réunion d`urgence du Conseil de sécurité nationale (NSC).

Post Author: boateng

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *