Enquete sur l’attentat de Manchester: Le Royaume-Uni exaspéré par l’indiscrétion des médias américains

Les autorités britanniques sont furieuses après la divulgation d’éléments de l’enquête par des médias américains. La police britannique est catégorique, les fuites ne viennent pas de ses propres services. Ces informations auraient en fait été partagées avec des services de renseignement alliés, et notamment américains, qui auraient donc par la suite révélé certains éléments sensibles de l’enquête.

Avant de partir pour le sommet de l’Otan à Bruxelles, Theresa May a, dans un communiqué filmé, assuré à ses concitoyens qu’elle dirait « clairement à Donald Trump que les renseignements partagés entre les deux pays doivent impérativement rester confidentiels ». Une exaspération très publique et comme on en a rarement vue mais qui reflète l’énormité de ce qu’ont fait les Etats-Unis.

Après avoir d’abord révélé avant tout le monde l’identité du kamikaze, les services de renseignement américains ont, mercredi 23 mai, divulgué une série de photos de la police britannique au journal New York Times qui s’est empressé de les publier avec force explications et détails. Des images qui montrent les fragments d’un sac à dos bleu déchiqueté où se trouvait la bombe mais aussi une partie du mécanisme ayant servi à faire exploser l’engin ainsi que des morceaux de métal et de vis ensanglantés jonchant le sol.

C’est donc un sérieux accroc aux relations de confiance entre les deux pays. Et aujourd’hui la colère est montée d’un cran : « C’est complètement inacceptable » a d’ailleurs fait savoir une source du gouvernement britannique qui a regretté « la confiance rompue entre les deux pays après des fuites qui compromettent les relations et nuisent à l’enquête ».

Résultat, la police britannique chargée du contre-terrorisme a décidé de cesser avec effet immédiat et jusqu’à nouvel ordre le partage de ses informations avec les Etats-Unis sur l’enquête de Manchester. Cette collaboration ne reprendra que lorsque Londres aura reçu l’assurance de la part de ses alliés américains que de telles fuites ne se reproduiront pas.

Post Author: boateng

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *